Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les recettes de Suzette !

Les recettes de Suzette !

Il paraît que les carottes ça rend aimable, il paraît...

Falafels transformés en beignets de pois chiches (IG bas)

Mon homme c'est le meilleur créateur de falafels du monde. Souvent je le félicite sur ses boulettes parfaites et savoureuses. Hier d'ailleurs il en a fait une boulette, une Jérômerie comme j'appelle ça. Il me dit "oh ben tiens c'est bizarre ma pâte à falafels elle est pas comme d'hab', elle est plus liquide nan ?". Moi effectivement j'ai trouvé qu'elle avait une drôle de tête par rapport à d'habitude, mais c'est surtout au niveau de la couleur, c'est comme si elle était anémiée.

On a lâché le truc, on n'y a plus pensé, il a laissé reposer la pâte hé pis... EUREKA ! C'est en boulottant des pistaches que j'ai trouvé ce qui n'allait pas, mon Super Auvergnat avait oublié d'en mettre ! On a laissé tomber du coup pisque les pistaches étaient passées dans mon oesophage, et pis parce qu'il était tard, et pis parce que je vous raconte my life, et on a commandé japonais mais on s'est quand même demandé ce qu'on allait faire de toute cette pâte à pas falafels.

DES BEIGNETS NOUS SOMMES NOUS ECRIES, OUI DES BEIGNETS !!!! De la sérendipité culinaire nous allions faire, comme les soeurs Tatin !!! En deux-trois mouvements paf la pâte à pas falafels s'est transformée en pâte à beignets de pois chiches. Donc pour ne pas faire de falafels, il vous faudra pour 4 personnes :

- 500g de pois chiches déjà cuits ;

- 0 pistache (gardez les pour l'apéro avec Henri Bardouin) ;

- 3 oeufs ;

- de la menthe ciselée ;

- des graines de cumin ou du cumin en poudre ;

- 1 échalote ;

- 5 gousses d'ail ;

- 3 cuillerées à soupe de farine intégrale de blé T150 ;

- 3 cuillerées à soupe de farine d'orge ;

- 1 cuillerée à café et demi de bicarbonate de soude ;

- 1 giclée de citron ;

- de l'huile de colza pour la friture.

Si vous voulez une sauce au yaourt, prévoyez dans votre panier deux yaourts de brebis (ou chèvre, nous on évite la vache à cause des pics de glycémie toujours), de l'ail, du cumin en poudre, du citron et du sel, y'a qu'à mélanger c'est tout.

Voilà comment j'ai rattrapé la pâte sans pistaches. Donc pour en arriver là, il faut mixer au robot : les pois chiches, la menthe, l'ail, l'échalote. Quand vous avez obtenu une pâte bien lisse, vous rajoutez le cumin et les oeufs ; salez et poivrez à votre convenance. Ensuite comme sur la photo, vous ajoutez les 3 cuillerées de farine intégrale, vous mélangez bien le tout puis vous rajoutez les autres cuillerées de farine d'orge.

A la toute fin mettez le bicarbonate de soude (gaffe aux grumeaux, si besoin passez le bicarbonate au tamis), mélangez bien, giclez le citron et mélangez bien encore (je rappelle pour ceux qui ne suivent pas le blog que le bicarbonate plus le citron remplacent la levure chimique pour pas cher et moins industriel).

Dans une poêle ou une friteuse, faites chauffer votre huile. Quand elle est bien chaude, entre deux cuillères à soupe prenez de la pâte et faites la glisser dans l'huile.

Dans la poêle les beignets vont s'aplatir, sinon vous pouvez le faire vous même en tapotant un chouia avec votre cuillère. Dès que vous voyez que les bordures sont dorées, retournez moi ces petits coquinous pour les cuire de l'autre côté.

Prévoyez du papier absorbant pour retirer de l'huile de cuisson des beignets une fois cuits.

Dégustez avec les doigts.

Attention les images qui vont suivre sont d'une insoutenable sensualité, veuillez éloigner les enfants et les prudes de l'écran SVP ou je ne réponds plus de rien !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article