Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les recettes de Suzette !

Les recettes de Suzette !

Il paraît que les carottes ça rend aimable, il paraît...

Le carrot cake de Suzette (IG bas)

Spéciale dédicace à Charlotte qui se reconnaîtra et qui aime le carrot cake ! Dans la série "je peux faire un gâteau gourmand sans scrupules et sans culpabilité", le carrot cake se pose là, si bien évidemment on utilise les ingrédients qu'il faut. Donc on vire les farines blanches et le sucre habituel et là c'est la fête du slip !

(pardon y'a encore Henri Bardouin qui a traîné dans la cuisine)

Je t'assure Charlotte, c'est d'une simplicité exquise en plus, même toi tu peux y arriver à faire ce gâteau, on y croit !

Pour les ingrédients vous aurez besoin de :

- 3 oeufs BIO ;

- 30 grammes de sucre de fleur de coco BIO ;

- 170 grammes de fructose BIO ;

- 2 cuillerées à soupe d'eau BIO ;

- 10 cl d'huile de colza BIO ;

- 50 grammes de farine intégrale de blé (T150) BIO ;

- 50 grammes de farine d'orge BIO ;

- 75 grammes de farine de petit épeautre intégrale BIO ;

- 1 demi cuillerée à café de bicarbonate de soude BIO (pour lever la pâte) ;

- une pincée de cannelle BIO ;

- une pincée de noix de muscade BIO ;

- une dizaine de noix grossièrement pilées BIO ;

- 200 grammes de carottes BIO (sinon ça ne serait pas un carrot cake, suivez un peu) ;

- un filet de citron BIO (pour lever la pâte) ;

- 100 grammes de fromage type Philadelphia ou saint Moret pourquoi pas BIO (pour le glaçage) ;

- 3 bonnes cuillerées à soupe généreuses de sucre de bouleau BIO histoire de varier les sucres (pour le glaçage aussi).

Pinaise avec tous ces ingrédients j'ai failli oublier de respirer moi ! Ca parait longuet mais c'est facile à cuisiner quand même, restez !

D'abord vous allez commencer par préchauffer le four à 180° puis par râper vos carottes épluchées ou pas, la carotte franchement ça n'a pas non plus un cuir tanné sur le dessus, suffit juste de les brosser des fois.

Ensuite vous mélangez toutes les farines, les épices (cannelle et noix de muscade, sans en mettre des caisses parce que le sucre de coco il parfume pas mal déjà), les noix et le bicarbonate de soude (ça c'est pour lever la pâte mais je l'ai pas déjà dit ?). A part vous allez battre ces pauvres oeufs avec le sucre de coco et le fructose jusqu'à ce que le mélange soit bien mousseux, puis y rajouter l'eau et l'huile. Vous allez mélanger cela avec le premier mélange, et rajouter les carottes râpées au tout. Vous touillez, vous touillez, vous touillez.

A la toute fin vous mettez une giclée de jus de citron pour la fameuse levée de pâte dont j'ai déjà parlé, vous touillez encore et hop au four dans un moule ! La hauteur du dit moule va augmenter le temps de cuisson du gâteau, moi par exemple j'ai utilisé un moule à cake et ça a du cuire une bonne heure dans le four à 180°.

Hebergeur d'image

Vlà le gamin dans mon super four autonettoyant. 

Pendant ce temps vous pouvez préparer le glaçage en battant le fromage blanc avec le sucre de bouleau. C'est à vous de voir si vous rajoutez du sucre ou pas, moi j'aime bien le petit goût sucré/un petit peu salé. Voilà ce que ça donne :

Hebergeur d'image

C'est bôôôôôôô on dirait de la neige ! Vous mettez tout ça au froid le temps que ça durcisse un peu.

Bon sinon après une bonne heure de cuisson par chez moi, vous démoulez votre cake. Si je puis me permettre.

Hebergeur d'image

Chez moi en démoulage ça a peu près donné la fiancée de Frankenstein, et même qu'après j'ai retrouvé une croûte qui traînait que j'ai recollé sur le dit gâteau ; ni vu ni connu, après le glaçage pour maquiller les cicatrices, voilà ce que ça a donné :

Hebergeur d'image

Bon c'est limite indécent toute cette suavité non ? Il va sans dire que le gâteau doit être froid avant le glaçage sinon vous allez obtenir une raclette au saint Moret sucré faites gaffe.

Hé bé c'était drôlement bon et maintenant c'est à toi de te lancer Charlotte, ça va c'est trois fois rien et c'est BIO !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article